L'IMAGE VECTORIELLE DESTINÉE AUX PAGES WEB

French Le Vectoriel Clip-Arts Galerie Contacts English

DÉFINITION

Une forme vectorielle est délimitée par un contour dont le chemin (path) est balisé par un certain nombre de points.
Chaque  point nodal  est à l'origine de deux vecteurs de coordonnées x,y
La résultante des vecteurs de deux points successifs détermine la courbe située entre ces points ( courbe de Bézier ).
Cette forme peut recevoir plusieurs attributs: Position, largeur, hauteur, couleur, épaisseur de contour etc...
L'ensemble graphique constitue alors une image vectorielle.
Les points et les paramètres peuvent être définis dans un code écrit.
Créer une image répond donc à l'établissement de ce code.

forme vectorielle

Forme initiale: path="m 0,0 c 1500,2865 , 2070,3315 , 4605,4320 l 0,4320 , 0,0 e"
Forme modifiée: path="m 0,0 c 1500,2865 , 3045,915  , 4605,4320 l 0,4320 , 0,0 e"
« m » signale l'origine du contour
« c » signale l'amorce d'une ou plusieurs courbes
« l » signale l'amorce d'une ou plusieurs droites
« e » signale l'extrémité du contour
Ecriture simplifiée: path="m,c1500,2865,3045,915,4605,4320l,4320xe"
« x » cloture les premier et dernier points par une ligne droite

AVANTAGES

Les images bitmap dites « matricielles » sont souvent réalisées de manière définitives et la pixelisation conditionne leur définition notamment lors des agrandissements (voir ci-dessous).
Les images « vectorielles » peuvent en revanche se modifier facilement en intervenant sur le code source et se redimensionner sans perte de qualité.




Echelle 1/1    
Zoom sur image matricielle Zoom sur image vectorielle

UTILITÉ

Le code d'une image vectorielle peut être interprété par un navigateur chargé de reconstituer cette image sur l'écran de l'ordinateur.
Un code bien conçu, optimisé et interprété par un langage de qualité génèrera un fichier très léger.
Il en résultera un chargement et un affichage très rapides.


APPLICATIONS

L'image vectorielle trouve le plus souvent ses applications dans la schématique et la cartographie, mais les formats de qualité permettent des graphismes complexes relevant du domaine artistique.


FORMATS

Il existe deux principaux langages vectoriels ouverts et libres:

SVG (Scalable Vector Graphics): Format élu standard par le W3C et créé sous l'inspiration du PGML et du VML.
Ce format est relativement complet mais malheureusement non-compétitif en matière de taille des fichiers.
Il possède une riche collection d'effets sur images mais celle-ci s'avère très peu utile dans les applications vectorielles. Malgré son système de compression, il génère un code très chargé qui le rend le plus souvent inopportun face à l'usage du bitmap. Ce sont sans doute ces raisons qui le font délaissé des développeurs et implémenté timidement dans les navigateurs.

VML* (Vector Markup Language): Promu en 1998, il reste aujourd'hui encore le meilleur format vectoriel destiné au Web. Il est extrêmement bien conçu et possède de nombreux avantages sur SVG dont 3 types de dégradé, une extension 3D, de nombreuses combinaisons possibles de sous-éléments, et de subtiles propiétés d'effets sur image.
Son code source est très compréhensible et l'écriture concise ressort un affichage des graphismes très rapide. La taille d'un fichier VML se mesure parfois jusqu' à seulement 10% de son équivalent SVG.
Sous Internet Explorer il peut se fondre au HTML, et de nombreux sites Web sont garnis de représentations vectorielles au format VML.

*Dans le présent site nous avons choisi VML pour la réalisation des clip-arts.

^^^